Ordre Nouveau, fin des illusions droitières et matrice activiste du premier Front National

Nicolas LEBOURG

Resumen


Ordre Nouveau fut le principal mouvement néofasciste français de l’après-1945. Son histoire ne dure pas plus de quatre ans (1969-1973) mais elle témoigna d’une série de basculements et d’oscillations travaillant l’extrême droite. Se définissant avant tout tel un parti révolutionnaire et insufflant aux militants cette identité, Ordre Nouveau n’en collabora pas moins avec les instances de l’État alors en lutte contre le gauchisme. Le mouvement oscilla également, suivant le modèle à succès du MSI italien, entre un activisme médiatisé et identitaire, qui le mena à sa dissolution en 1973, et l’acceptation du jeu électoral pour lequel il fonda le Front National. Sa disparition signa à la fois la fin des rêves de droite révolutionnaire soutenue par des minorités agissantes usant de la violence politique et le passage à une extrême droite post-industrielle symbolisée par la montée en puissance du Front National.

Palabras clave


élections; extrême droite; France; subversion; violence; terrorisme

Texto completo:

PDF






Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License.