Contenido principal del artículo

  • Martín S. Ruipérez
Martín S. Ruipérez
Vol. 11 (1972), Artículos
Aceptado: nov 9, 2009

Resumen

Après le Colloque de Cambridge, en 1955, dans lequel notre connaissance du mycénien s'est enrichie de la distinction, faite par E. Risch, entre «mycénien normal» et «mycénien spécial »; après la parution, en 1966, de la mise au point de W. Cowgill; après le Symposium de Brno avec l'enquête sur la classification dialectale du mycénien, menée par A. Bartonëk; après enfin le Congrès de Rome de 1967, avec les réflexions pénétrantes et judicieuses de M. Lejeune, aussi bien sur les problèmes de la dialectologie mycénienne que sur les langues dites «communes», et avec la mise au point d'O. Szemerényi, il est extrêmement difficile d'offrir de grandes nouveautés dans cette étude sur le dialecte mycénien que je soumets au Colloque de Salamanque.

Descargas

La descarga de datos todavía no está disponible.

Detalles del artículo